Techniques

Thérapie manuelle

La thérapie manuelle regroupe plusieurs techniques souvent utilisées par les physiothérapeutes dans le but de retrouver une mobilité “normale” des articulations, d’améliorer les réflexes neurologiques, et de réduire la douleur et l’hypertonicité musculaire. Ces techniques ont comme point commun que le thérapeute peut les effectuer en utilisant uniquement ses mains.

Cela comprend:

  • toucher
  • massage
  • mobilisation
  • Ă©tirements
  • points trigger
  • points de stress
  • myofascial release

Le toucher sert à aider votre animal à améliorer sa perception corporelle grâce à la stimulation des propriocepteurs cutanés. Le but est d’améliorer la posture et l’allure.

Le massage  sert à harmoniser le tonus musculaire et à réduire les tensions locales dans la musculature, entrainant un effet antidouleur et relaxant.

La mobilisation des tissus mous et des articulations sert (comme son nom l’indique) à mobiliser ces structures et aussi à réduire les douleurs.

Les étirements  augmentent la range of motion (amplitude de mouvement) des articulations et l’extensibilité des tissus mous, et donc la flexibilité. Ils réduisent les contractures myofasciales (points sensibles dans les muscles), ainsi que la douleur.

Le traitement des  points de trigger (« nœuds musculaires ») sert à relâcher ces points sensibles ou douloureux dans un muscle, qui peuvent affecter le bon fonctionnement de l’ensemble du muscle et même des muscles voisins. Le but est de retrouver un bon fonctionnement de tous les muscles affectés.

Le traitement des points de stress sert à relâcher les points de tensions qui se trouvent à la transition de tendons et muscles, et qui ont un effet raidissant sur ces structures. En les relâchant, le muscle et tendon retrouvent leur élasticité et fonctionnalité d’origine, et les mouvements deviennent plus libres et aisés.

Le myofascial release (relâchement myofascial) est une technique de massage qui traite les adhésions des muscles et de leurs structures connectives. Le but est d’harmoniser le tonus musculaire en relâchant les tensions, d’augmenter la circulation sanguine et lymphatique, et de retrouver un équilibre fonctionnel.

Le kinésio-tape peut améliorer le travail musculaire et en même temps réduire les tensions musculaires. Par la stimulation des récepteurs dans la peau, il peut avoir un effet analgésique et stimuler la régénération locale.

La thérapie vasculaire physique Bemer est utilisée pour:

  • amĂ©liorer l’irrigation des tissus et des organes
  • favoriser la guĂ©rison des blessures, notamment dues au sport
  • renforce le système immunitaire
  • augmenter les performances physiques et intellectuelles
  • accĂ©lĂ©rer la rĂ©gĂ©nĂ©ration lors des sĂ©ances d’entraĂ®nement des sportifs

Entrainement de la proprioception

L’entrainement proprioceptif aide d’une part Ă  prĂ©venir des blessures, mais Ă©galement Ă  accĂ©lĂ©rer la remise en forme et Ă  Ă©viter les sĂ©quelles après une blessure. Aussi bien en rĂ©Ă©ducation que dans le sport professionnel, cette forme d’entrainement est indispensable pour la prĂ©vention, la rĂ©cupĂ©ration et le perfectionnement de l’exĂ©cution des mouvements.

Thérapie par photobiomodulation ou  low-level laser therapy  (LLLT):  

C’est une thĂ©rapie au laser ou Ă  la lumière LED qui amĂ©liore la rĂ©paration des tissus (plaies cutanĂ©es, muscles, tendons, os, nerfs), et rĂ©duit l’inflammation ainsi que la douleur .

Comment ça marche?

La LLLT agit principalement sur une protĂ©ine de mitochondrie (la cytochrome c oxydase) pour augmenter l’ATP et rĂ©duire le stress oxydatif. Une cascade d’effets mitochondriaux et intracellulaires conduit Ă  une meilleure rĂ©paration et rĂ©gĂ©nĂ©ration des tissus et Ă  une rĂ©duction de l’inflammation.

Le mécanisme analgésique

Une densitĂ© de puissance supĂ©rieure Ă  environ 300 mW/cm² rĂ©duit la production d’ATP dans les fibres C et les fibres A delta, ce qui entraĂ®ne un blocage neural immĂ©diat pouvant durer jusqu’Ă  24 heures.